UM1 : Conférence le 28 Novembre sur “Les nouveaux chiens de garde”

image

Des étudiants engagés au sein du journal “Le Poing”, en accord avec l’UM1 de Montpellier, ont organisé une conférence pour le jeudi 28 novembre 2013 de 17h à 20h, dans l’amphi B de la faculté de droit et de science politique de Montpellier (39 rue de l’université).

Nous projetterons ce film dénonçant la mainmise des médias par les groupes industriels et financiers acoquinés avec le pouvoir politique, et nous en débattrons ensuite avec Pierre Carles, réalisateur subversif reconnu, et Mathias Reymond, universitaire de Montpellier et co-animateur d’ACRIMED.

L’entrée sera libre et gratuite.

Appel National de la 1ère Coordination des Universités en Lutte

Appel de la 1ère Coordination Nationale des Universités en lutte
du 23 et 24 novembre 2013

Suite à l’appel de Montpellier 3, la coordination nationale s’est déroulée les 23 et 24 novembre. Elle a
permis de réunir les délégations des universités de Paris 8,
Lyon 2, Lyon 3, Bordeaux 3, Clermont-
Ferrand, Caen, Toulouse et Montpellier 3.
Partout en France, les mêmes problèmes persistent : difficulté a finir le mois, casse du service public,
accès aux soins et logements mis à mal… Ces difficultés au quotidien ne sont que la conséquence de politiques
d’austérité volontaires, évitables et coordonnées à l’échelle mondiale. Les universités ne sont pas épargnées et
pratiquent également des coupes budgétaires. Le processus de Bologne, LRU puis la loi FIORASO, qui s’inscrit
dans sa continuité, ont étranglées financièrement les établissements, détruisant petit à petit l’enseignement
supérieur et la recherche.
Aujourd’hui c’est une quinzaine d’universités en France qui sont en déficit et mettent en place
progressivement une politique d’austérité passant par : la suppression de filières et d’antennes locales, la
sélection des étudiant-e-s notamment par tirage au sort, le gel ou la suppression de postes…
Face à cette situation, des mobilisations ont lieu dans des dizaines d’universités et dans les Instituts de
Formation du Travail Social. Dans ce contexte, il est urgent et nécessaire de coordonner nos luttes. C’est
pourquoi des délégations de 7 universités se sont réunies en table ronde dans le but de s’organiser et d’établir
une base commune de revendications, et des perspectives concrètes.
Ainsi nous exigeons :

  • L’abrogation du processus de Bologne, ainsi que les lois LRU, FIORASO qui en découlent,
  • Un réengagement financier complet de l’État dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR),
  • Un vrai cadrage national des diplômes (pas de concurrence entre les facs),
  • La titularisation de toutes et tous les précaires de l’ESR (enseignants, personnel administratif et
  • technique…),
  • Un retrait immédiat des personnalités extérieures (patronat, MEDEF, collectivités territoriales…) des
  • Conseils Universitaires,
  • Solidarité internationale avec tous et toutes les étudiant-e-s et les universités en lutte,
  • Solidarité avec les travailleurs/euses en lutte.

Pour construire un rapport de force, un appel interprofessionnel (étudiants ET personnels) a été lancé
pour une journée d’action nationale le mardi 10 décembre. Le 14 décembre, l’Université Paris 8 appelle à des
manifestations d’ampleur dans toutes les universités que nous relayons.
La Coordination Nationale appelle :

  • Toutes les universités à s’inscrire dans le mouvement,
  • À la grève étudiante,
  • Les luttes étudiantes à soutenir et à s’impliquer avec celles des travailleurs-euses
  • Les Assemblées Générales à participer à la prochaine Coordination Nationale les 25 et 26 janvier 2014.

Mardi 10 décembre : journée d’action nationale
Samedi 14 décembre : Manifestations partout en France

L’université n’est pas une entreprise, le savoir n’est pas une marchandise.
Ensemble, Ripostons !

Projection-débat Amphi B Lundi 25 19h50

unnamed

Ce Lundi soir, des professeurs en collaboration avec des étudiants mobilisés organiserons une Projection-débat autour des mesures d’austérité à l’université. RDV à 19h50 à l’Amphi B.

Un cycle de projections à d’ailleurs été mis en place à partir de lundi, un film sera projeté tous les Lundi soir, dans le cadre d’une réflexion sur la mobilisation, et les motivations du mouvement.
À ne pas rater !
//

Ce Week end : Coordination Nationale de la mobilisation.

Ce Week-end à Montpellier aura lieu la première coordination nationale de la mobilisation étudiante face à l’austérité.
Les universités de Paris 8, Toulouse, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Caen, et Montpellier 3.
Les délégations de chaque facs se réuniront dans les locaux de l’UM3 le samedi de 13h à 19h puis dans un local syndical le dimanche (comme la fac est fermée).

Relevé de Décisions de l’AG du 19 Novembre

Proposition soumise au vote pendant le point ordre du jour :

Limiter le tps de parole à 3 min/pers adopté

Axer l’ag sur les priorités (vote) adopté

AG de deux heures adopté

Délégation pour le CA : adopté

Demande de revote des mesures concernant les capacités d’accueil adopté

Demande d’un vote du CA pour ou contre la mobilisation adopté

Demande de moyens techniques provenant du CA pour aider techniquement et économiquement adopté

Refus du CA de l’enveloppe de fonds considérée comme insuffisante adopté

Proposition soumise au vote pendant le point perspective :

Dissolution de l’a.G avec ag mercredi 20 à 10H refusé

Manifestation d’ici une quinzaine de jours samedi 30 aprem (manifestation bien préparée) adopté

Blocage de la fac mercredi 20 pour réclamer au crous le versement des bourses étudiantes en attente de paiement adopté

Mercredi 20 à 18h comité de mobilisation adopté

Mercredi 27 NOVEMBRE AG à 10h adopté

Jeudi 21 avec ag de lutte à 10h adopté

Vendredi 22 blocage refusé

Cycle de conférences (inscription participative au comité de mobilisation) adopté

Occupation du bat administratif jusqu’à la paye des vacataires refusé

Résumé de la journée du Mardi 19 Novembre

8H : Tout les bâtiments de cours de la fac sont bloqués.

9H : Rassemblement devant le conseil d’administration  bâtiment les Guillems.

12h : Un blocage spontané et imprévu du Conseil d’Administration s’est organisé.

14h : En raison de l’action imprévue au CA, l’AG à été reportée.

16h : L’Assemblée Générale reprends.

18h30 : L’AG se termine.

 

Relevé de Décisions AG du Mardi 12 Novembre

AG particulièrement longue, donc relevé de décision conséquent :

  • Demander à l’administration que les décisions prises en AG soient communiqués par mail à tous les étudiants. Adopté
  • Organiser une journée « noire » à toutes les universités de France où une marche silencieuse pourrait être organisée. Adopté
  • Former une délégation, neutre politiquement, pour discuter des actions à mener avec l’administration. Adopté
  • Manifester devant des lieux et institutions stratégiques afin de toucher les membres de l’Etat directement. Adopté
  • Mobiliser les futurs L1 pour montrer qu’ils sont concernés par leur avenir. Adopté
  • Mettre des grandes banderoles le long de la fac, côté Route de Mende. Adopté
  • Mobilisation générale pour aller nettoyer tous ensemble les espaces détériorés de la fac. Ajourné
  • Envoyer des courriers massivement aux différents ministères pour dénoncer la perte de nos droits et notre colère. Ajourné
  • Événement, une journée avec différents espaces, différents ateliers, ouvert à la discussion, à l’échange, à l’information, aux nouvelles idées, etc … Cette journée/événement, avec pourquoi pas un blocage économique, et une AG. Adopté
  • Manifestation jeudi 14 qui rejoint la lutte des enseignants en primaire (qui est un rassemblement 14h30 au rectorat). Adopté
  • AG de lutte à 10h jeudi 14 novembre. Adopté
  • Mobiliser les lycéens et les autres universités de Montpellier en allant les voir demain, pour aller tous ensemble à la mobilisation de jeudi. Adopté
  • Réaliser des clips vidéo sur la mobilisation, sur la situation des universités. Ajourné
  • Motion : L’AG mandate le comité de mob’ pour organiser une campagne de signatures massives de la pétition « rendez-nous les 4 millions » dans tout Montpellier pour les apporter en délégation au ministère. La délégation sera composée d’une personne par organisation qui le souhaite et des étudiants non syndiqués sur le mandat : rendez-nous les quatre millions. Adopté
  • Discussions et décisions collectives au comité de mobilisation des textes, slogans, tags, affiches… qui sont très visibles sur les lieux actifs du mouvement (salles, tables d’infos…). Ajourné
  • Première coordination nationale le 23 et 24 novembre, à Montpellier. Adopté
  • Ensemble d’actions pour laisser toute capacité d’action à la commission d’action (à voter en bloc) :
  • /Blocage économique (axe routier, chemins de fers, usines, etc.)
  • Occupation de lieux stratégiques symboliques (CCI, rectorat, préfecture, Medef, Ump, etc.)
  • Manifestation non-standard type manif’ de nuit, ou fausse manif’ de droite
  • Actions de gratuité (Trams gratuits, Péage gratuit, resto U gratuit, auto-réquisition, etc.) / Adoptéà 673 pour, 562 contre
  • Proposition de rassemblement devant le conseil d’administration mardi matin. Adopté
  • Si la motion consistant à payer les vacataires en suivant ne passe pas, occuper le conseil d’administration. Adopté
  • Motiver les professeurs à se mettre en grève. Adopté
  • Rassemblement sitting place de la Comédie le samedi 23 novembre pour défendre notre université. Adopté
  • Blocage reconductible jusqu’à mardi, jour de la prochaine AG. 881 contre, 659 pour :Refusé
  • Blocage les jours d’AG et départ en manif’ à la fin des AGs. 553 contre, 870 pour :Adopté
  • Journée de blocage ponctuelle le mardi 19 novembre, jour du Conseil d’Administration de la fac. Adopté
  • Mise en place de cours alternatifs afin de concilier blocage et cours. Adopté

Résumé de la Journée Nationale de Lutte sur l’UM3

Le blocage à bien été mis en place à l’entrée de tout les bâtiments de cours de la fac.
À 10h30 l’AG de Lutte est est lancée en Amphi A, près de 300 personnes sont présentes. Trois heures plus tard nous partons de la fac en manifestation. Environ 500 étudiants sont dans la rue . Le cortège passe par L’UM2, puis par le site St Charles, et enfin par la Chambre de commerce et d’industrie.
La manifestation s’est terminée à Figuerolles. Une équipe d’étudiants mobilisés se sont répartis pour aller tracter aux lycéens vers 17h.